Les atouts cachés de Mykonos

Par Simon Mills

Simon Mills est rédacteur en chef du magazine Wallpaper* et journaliste pour The Times et pour le magazine Esquire. Nous lui avons demandé ce qui lui plaisait à Mykonos et quels étaient ses lieux préférés dans la ville.

There’s More To Mykonos By Simon Mills

Scorpios

L’île de Mykonos change chaque année. Elle continue à se développer et à gagner en sophistication, mais elle parvient malgré tout à conserver son charme particulier et sa simplicité. En outre, aujourd’hui elle revendique son identité et sa personnalité propres et uniques en laissant derrière elle son image de « deuxième Ibiza » pour afficher sa singularité en matière d’esthétique, de mode de vie, de gastronomie et de musique. J’y retourne toujours, car là-bas, la mer est chaude... six mois de l’année.

Pour En Savoir Plus, veuillez contacter Quintessentially Travel en envoyant un e-mail obtravel@quintessentiallytravel.com ou en appelant le +44 20 3608 3983



DANSE


Si vous voulez danser, vous devez absolument aller au Scorpios de Tomas Heynes et Mario Hertel, un fabuleux thunderdome myconien décoré dans un style gypset. C’est comme si vous étiez dans le décor du clip vidéo le plus coûteux de Sting. Après une séance de respiration holotropique ou de yoga Kundalini, vous pouvez déguster une cuisine saine mais copieuse—d’énormes pièces de bœuf de Kobe et d’imposants plateaux de fruits de mer—avant de vous rendre sur la terrasse pour danser sur des rythmes tribaux à la lumière du soleil couchant. Pour une expérience ultime, il vous faudra probablement accessoiriser votre tenue avec une coiffe à plumes.




DÉTENTE


San Giorgio hotel

La deuxième fois que je me suis rendu au Scorpios, j’ai découvert l’hôtel San Giorgio également tenu par Tomas et Mario, qui se situe un peu plus loin sur la plage. Ses murs blanchis à la chaux, sa piscine paisible, son restaurant bio et ses grands lits moelleux en font un lieu d’évasion vraiment agréable. Tous les DJ y séjournent. Si vous marchez jusqu’à la mer, vous découvrirez un ensemble d’espaces privés et terrassés dissimulés parmi les rochers, pour vous baigner et vous prélasser au soleil en toute discrétion. Et si votre comportement n’a pas été exemplaire le soir précédent, le San Giorgio abrite même sa propre petite chapelle où vous pourrez aller vous confesser le lendemain matin.



GASTRONOMIE


C’est mon ami Nick Allot, un habitué des vacances à Mykonos, qui m’a parlé du Kiki’s Tavern situé sur la plage d’Agios Sostis. Cette simple paillote, accessible par un sentier sablonneux et cahoteux, n’a rien de particulier mises à part les files d’attentes de clients courageux qui se forment à l’extérieur une heure avant son ouverture à 12 h 30 : tout est dit. La meilleure nourriture de l’île, préparée sur un grill à ciel ouvert (le Kiki’s n’est pas relié à l’électricité), est de fait absolument délicieuse. Commandez le poulpe grillé avec une salade grecque, puis les côtelettes de porc aux betteraves rôties à la crème. Et n’ayez pas peur de la file d’attente : les propriétaires vous offrent un verre de rosé à siroter pour vous faire patienter. Arrivez tôt et restez-y toute la journée.