Good Wives & Warriors

Becky Bolton et Louise Chappell, illustratrices londoniennes

Good Wives and Warriors

Pour notre collection Printemps-Été 2019, nous avons collaboré avec Becky Bolton et Louise Chappell, les deux illustratrices londoniennes qui ont créé Good Wives and Warriors. Leurs créations primées attirent une clientèle internationale renommée et leur travail est exposé dans le monde entier.

Nous sommes allés à la rencontre de ce duo pour en savoir plus sur leur style unique.

Comment vous est venue l’idée de Good Wives & Warriors ?

Nous avons étudié la peinture ensemble à la Glasgow School of Art et nous sommes devenues amies. Une fois notre diplôme en poche, nous avons travaillé ensemble sur différents projets avant de fonder officiellement GWAW en 2007.

D’où vient le nom de votre entreprise ?

Il nous a fallu beaucoup de temps pour trouver un nom, cela a vraiment été l’une des étapes les plus difficiles de la création ! Nous avons finalement choisi Good Wives and Warriors qui s’inspire de l’étymologie de nos prénoms, Becky et Louise. Becky est une variante de Rebecca, un mot hébreu qui désigne une honnête femme. Et Louise vient de Louis, le roi guerrier.

Pouvez-vous nous décrire votre processus créatif ?

Nous travaillons ensemble sur presque toutes les commandes. On commence généralement par collecter un grand nombre d’éléments visuels. Nous dessinons principalement à la main, au crayon et à la peinture. Pour la collection Orlebar Brown, nous avons utilisé les encres Quink qui permettent d’obtenir une texture formidable et des lignes fluides. L’œuvre est ensuite scannée et colorée avec Photoshop. Nous aimons associer la peinture et le dessin traditionnels aux outils numériques de création disponibles aujourd’hui.

Comment le travail est-il réparti entre vous ?

Nous essayons de nous répartir de façon équitable les étapes de dessin initial pour chaque projet. Nous nous partageons ensuite le travail réalisé sur ordinateur en fonction de notre disponibilité au studio.

Vous arrive-t-il de cacher des messages secrets dans vos illustrations ?

Oui, nous adorons cacher de petites choses dans nos peintures. Nous y glissons parfois des blagues ou des messages personnels par exemple !

Quel est le plus gros défi professionnel que vous ayez relevé ?

Chaque nouveau projet présente des défis spécifiques. Par chance, nous n’avons quasiment jamais le même type de commande, chaque projet est donc différent. Les délais sont parfois difficiles à tenir, car notre travail exige parfois un très grand sens du détail. Nous avons déjà conçu d’immenses fresques devant recouvrir des bâtiments, mais nous trouvons ce type de projet assez facile !

Votre travail vous a-t-il amenées à découvrir et aimer certains lieux, et si oui pourquoi ?

Nous avons eu la chance d’aller travailler dans de nombreux pays, le plus souvent pour y peindre de grandes fresques. Nous sommes notamment allées en réaliser plusieurs au Brésil il y a quelques années, et c’était incroyable. Nous avons aussi travaillé sur une série de fresques pour une ONG à Katmandou, et cela a été une expérience merveilleuse.

Qu’est-ce que vous emportez toujours avec vous en voyage ?

En général, un jeu de petits pinceaux et notre fidèle peinture noire. Ce sont les éléments indispensables pour tout voyage à l’étranger.

Couleur ou noir et blanc ?

Le noir et blanc est plus simple, mais la couleur peut être plus ludique !

Carnet ou MacBook ?

Rien de tel qu’un grand mur, mais à choisir mieux vaut un carnet plutôt qu’un MacBook.

Plage ou piscine ?

Nous aimons être près de la mer. Surtout quand il fait beau et chaud. Cela dit, nous avons fait une balade très agréable et vivifiante sur la plage de Margate il y a quelques semaines !

COMMENTAIRES

Nous aimerions connaître votre avis.