BRUCE PASK

Directeur de la mode masculine chez Bergdorf Goodman and Neiman Marcus

- SHORT STORIES -


"Le Gritti Palace, un hôtel de luxe à Venise"

VENISE, ITALIE

Où avez-vous emporté vos shorts OB en vacances ?

En fait, ils m’accompagnent à chacun de mes voyages. Je garde toujours un short OB dans mon bagage à main. Ainsi, fini les oublis ! Même en plein cœur de l’hiver, alors qu’on ne pense pas nécessairement à se baigner, il est possible que l’hôtel dans lequel vous séjournez dispose d’une magnifique piscine dont vous ignoriez l’existence.

Ceci étant dit, j’ai passé un week-end prolongé exceptionnel à Venise au mois de mars. Cela faisait plus de dix ans que je n’y étais pas allé et j’avais oublié combien cet endroit est vraiment magique et spécial. C’est véritablement l’une des plus belles villes au monde.


Qu’est-ce qui a rendu ce séjour spécial ?

Comme je ne jure que par les établissements Starwood j’ai décidé de profiter de quelques points cumulés pour séjourner au, Gritti Palace Hotel de Venise un hôtel incroyablement luxueux, et je dois dire que ma chambre était absolument paradisiaque, ce qui a contribué à rendre mon voyage encore plus agréable. Un style très vénitien avec des revêtements muraux en soie Fortuny d’un bleu profond, un lustre en verre de Murano, des fenêtres donnant sur une petite rue transversale… c’était un refuge parfait dans cette ville magique, qui plantait le décor d’une ambiance idéale. Dans un écrin magnifique, l’hôtel surplombe le Grand Canal en face du musée Peggy Guggenheim, offrant une vue exceptionnelle. C’était comme dans un rêve.


Quelles émotions Venise vous a-t-elle procurées ?

La ville entière me rend nostalgique d’un autre temps, imaginant ce que pouvait être Venise lorsqu’elle régnait telle une superpuissance des mers en découvrant les splendides œuvres d’art de Canaletto et d’autres artistes représentant de façon saisissante ce qu’était la vie à Venise il y a des centaines d’années. Je ressens souvent l’envie pressante de monter à bord d’une capsule temporelle, juste pour observer ce à quoi pouvait ressembler la vie d’autrefois dans telle ou telle ville, à telle ou telle période, etc. J’ai souvent ressenti cela ici… cette sensation que le passé est incroyablement et tout particulièrement palpable à Venise.

J’ai visité Venise hors saison, en mars, ce qui m’a permis d’éviter la foule dont on m’avait parlé. Cela m’a rendu triste de penser à toutes les beautés et merveilles, nichées dans des recoins plus obscurs de cette ville, que la plupart des gens ne font pas l’effort de découvrir. J’étais aussi là-bas un jour d' acqua alta, lorsque la marée est haute et que les eaux inondent la ville. C’était assez fascinant à voir mais cela m’a aussi fait prendre conscience de l’avenir de cette merveilleuse ville et de la lutte sans fin qu’elle mène pour garder la tête hors de l’eau alors que les calottes glaciaires continuent de fondre. Désolé pour cette vision assez pessimiste!

Quelle chanson résumerait bien ces vacances ?

J’avoue ne pas écouter de musique lorsque je voyage. Je préfère m’imprégner de tous les sons et bruits de chaque endroit. Cela fait partie intégrante de l’expérience.


Des repas qui vous ont marqué ?

Les fruits de mer accompagnés de pâtes dont les déclinaisons sont toutes plus délicieuses les unes que les autres ! Des amis m’ont recommandé quelques adresses étonnantes et j’ai savouré de délicieux dîners aux restaurants Osteria Alle Testiere et Al Covo, mais mon repas le plus mémorable, je le dois à un petit établissement familial sur l’île de Giudecca (située au sud, elle abrite une magnifique église palladienne) nommé Altanella. ]. Le fils faisait le service tandis que son père supervisait la salle à l’ambiance cosy et à l’esprit très artistique. J’y ai passé un après-midi couvert à me détendre en dégustant les délicieux fruits de mer et pâtes à l’encre de calamar accompagnés d’un verre de vin. Plus question de se presser en quête des peintures du Tintoret, mais plutôt de se relaxer et de profiter. Le paradis.


Le meilleur endroit pour se baigner ?

Le Lido ! Qui peut oublier la célèbre plage de Mort à Venise. J’avoue ne pas être allé au Lido cette fois-ci, mais j’ai entendu dire que la piscine de l’Hotel Cipriani est incontournable.



"Belmond Hotel Cipriani Venise"

Des secrets que vous accepteriez de dévoiler ?

Mon plus grand secret, et je ne pourrai jamais assez le recommander, c’est d’explorer Venise en suivant les promenades de Venice for Pleasure, un vieux guide touristique épuisé, datant des années soixante et rédigé par l’écrivain anglais J.G. Links. J’ai essayé autant que possible de garder mon smartphone à distance et j’ai suivi les promenades annotées dans cet ouvrage. C’était une façon étonnante, judicieuse et originale de découvrir la ville en suivant les conseils de l’auteur et en entrant dans de petits édifices et églises obscurs pour découvrir leurs œuvres d’art et leurs intérieurs. Des moments inoubliables. Voir Saint Georges et le Dragon de Carpaccio dans toute la délicatesse de sa gloire, dans la petite et peu fréquentée Scuola di San Giorgio degli Schiavoni, m’a véritablement marqué.


Quelle est la prochaine destination sur votre liste ?

Je suis impatient de me rendre prochainement à Tokyo et Kyoto, deux autres de mes endroits préférés. Et je veux à tout prix aller en Égypte.


LE MODÈLE PRÉFÉRÉ DE BRUCE